Pas de surprises sur la sécurité des vaccins COVID-19


27 janvier 2021 – Les États-Unis en sont à près de 6 semaines dans leur campagne historique pour vacciner les Américains contre le virus qui cause le COVID-19, et jusqu’à présent, les deux vaccins en cours d’utilisation semblent remarquablement à faible risque, selon de nouvelles données présentées aujourd’hui lors d’une réunion d’experts en vaccins qui conseillent le CDC.

Avec 23,5 millions de doses de vaccins Pfizer et Moderna maintenant administrées, il y a eu très peu d’effets secondaires graves. De plus, les décès signalés après que des personnes ont reçu le vaccin ne semblent pas y être liés.

Les symptômes les plus courants signalés après la vaccination étaient la douleur à l’endroit où les personnes se faisaient vacciner, fatigue, mal de crâneet des douleurs musculaires. Celles-ci étaient plus fréquentes après la deuxième dose. De plus, environ 1 personne sur 4 a déclaré fièvre et frissons après le deuxième coup.

«Dans l’ensemble, j’ai trouvé que c’était très rassurant», a déclaré William Schaffner, MD, un expert en maladies infectieuses à l’École de médecine de l’Université Vanderbilt à Nashville qui a écouté les présentations.

Le CDC recueille des informations sur la sécurité via plusieurs canaux. Ceux-ci incluent une nouvelle application basée sur smartphone appelée V-Safe, qui recueille des informations quotidiennes des personnes qui ont été vaccinées; le système fédéral de déclaration des événements indésirables liés aux vaccins, ou VAERS, qui accepte les rapports de n’importe qui; et le Liaison de données sur la sécurité des vaccins, qui est une collaboration entre le CDC et neuf grands systèmes hospitaliers. Il y a aussi CISA, le projet d’évaluation de la sécurité de l’immunisation clinique, une collaboration entre les CDC et des experts en sécurité des vaccins.

Après avoir étudié ces systèmes, les experts à la tête du comité de sécurité du Comité consultatif des CDC sur les pratiques d’immunisation affirment que peu d’effets secondaires graves ont été signalés.

Très rarement, réactions allergiques sévères – appelées anaphylaxie – sont survenus après la vaccination. À ce jour, 50 de ces cas ont été signalés après le vaccin Pfizer et 21 cas après le vaccin Moderna. Presque tous – 94% des cas d’anaphylaxie après les vaccins Pfizer et 100% de ceux après le vaccin de Moderna – ont été chez des femmes, bien que l’on ne sache pas pourquoi.

Cela se traduit par un taux d’environ cinq cas d’anaphylaxie pour chaque million de doses du vaccin Pfizer et d’environ trois pour chaque million de doses du vaccin Moderna. La plupart de ces effets surviennent dans les 15 minutes suivant l’administration d’une dose de vaccin, et l’un d’entre eux est signalé aussi longtemps que 20 heures après le vaccin.

Le CDC soupçonne que ceux-ci peuvent être liés à un ingrédient appelé polyéthylène glycol ou PEG. Le PEG fait partie des particules qui glissent l’ARNm des vaccins dans les cellules avec des instructions pour fabriquer la protéine de pointe du virus. Les cellules expriment ensuite ces pointes sur leurs surfaces afin que le système immunitaire peut apprendre à les reconnaître et à se défendre contre eux. Le PEG est un ingrédient commun à de nombreux médicaments et déclenche parfois une anaphylaxie.





Source link

Leave a Reply